Dieter Roth, larmes et livres

La bibliothèque des Arts Décoratifs, à Paris, présente, jusqu’au 18 janvier 2013, Dieter Roth, larmes et livres, une sélection des livres d’artiste de Dieter Roth, en collaboration avec les Editions Periferia qui possèdent de nombreux originaux de ces livres publiés dans les années 60. C’est autour de ces publications et particulièrement de « DAS UR-TRÄNENMEER » (Die Box) et des livres utilisant la forme du journal, que cette exposition est organisée.

Au début de l’année 1970, Dieter Roth développe son goût pour l’écriture en publiant des aphorismes deux fois par semaine dans le « ANZEIGER DER STADT LUZERN UND UMGEBUNG », un journal gratuit de petites annonces publié à Lucerne.

Dans une interview il déclarait que ces pages d’encarts publicitaires étaient : “si brutales, (qu’elles) ressemblaient à un dépotoir ; je pensais que je devais y déposer une petite larme”.
Semaines après semaines entre mars 1971 et septembre 1972 des phrases comme : “une larme c’est l’équivalent d’un mot gentil”, “Est ce qu’un être humain peut voir quelque chose sans être ce qu’il voit ?” apparurent dans le journal, simplement signées DR.
Le journal rompt le contrat de publication après la parution de 114 (sur 248) “petites annonces” et ce, suite aux plaintes de lecteurs effrayés par ce qu’ils pensaient être des codes subversifs ou du moins des petites annonces qui n’annonçaient rien.
De ce projet Dieter Roth a conçu cinq volumes intitulés “Tränenmeer”. En 1973, Dieter Roth, utilisant du vrai papier journal , compilera ces encarts dans un livre d’artiste : « Le lac (mer) de larmes » : “Tränensee”.

L’exposition comporte deux volets. D’une part l’exposition de plus de cinquante exemplaires originaux des livres de Dieter roth. D’autre part une intervention à l’intérieur de la collection Maciet – encyclopédie par l’image conservée à la Bibliothèque – mettant en œuvre un dialogue entre les regards de Dieter Roth et Jules Maciet sur le monde.
Jules Maciet s’est attaché à compiler et coller des images, couvrant tous les domaines de la connaissance et des savoirs faire, dans des albums adoptant une classification thématique. Cette collection est le reflet de cette volonté philanthropique de partage et d’éducation de cette époque, mais aussi la conviction d’un homme du pouvoir de l’image…

This entry was posted on Thursday, December 6Art, Books, Exhibitions. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. Responses are currently closed, but you can trackback from your own site.