Kenneth Anger

Kenneth Anger est né en 1930 à Santa Monica et a grandi à Hollywood. Il est aujourd’hui considéré comme le maître du cinéma expérimental, grand inspirateur de la subculture, et l’influence majeure d’une génération de réalisateurs, musiciens et autres artistes. En 1947, il réalise Fireworks, sélectionné dans de nombreux festivals en Europe, dont le festival de Cannes où Cocteau le découvre. C’est un choc : il trouve là son corolaire américain, comme un Genet sous acide.

Dans les films de Kenneth Anger, on retrouve l’occultisme, la mythologie, la culture gay, Hollywood. Des couleurs criardes, des écritures techno. Chacun de ses films, grâce à diverses techniques de travail de la pellicule, prend une forme onirique, une œuvre habitée par la magie, la poésie. C’est un cinéma de montage, proche d’un procédé hallucinatoire.
Pour Kenneth Anger, un film terminé n’est pas un film emballé, ses pellicules sont perpétuellement retravaillées, réutilisées pour un autre film ou pour des photogrammes qui donnent, aujourd’hui, souvent lieu à des installations.

Cette nouvelle exposition personnelle de Kenneth Anger à la galerie du jour agnès b., centrée sur deux œuvres majeures de l’artiste : Hollywood Babylon et le cycle de films Magic lantern, montre des documents provenant de la collection personnelle de l’artiste, des projections des films Inauguration of the pleasure of dome (1954) et Puce moment (1949) ainsi que le fameux néon Hollywood Babylon.

jusqu’au 3 novembre 2012
galerie du jour agnès b., Paris

This entry was posted on Wednesday, October 17Art, Exhibitions. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. Responses are currently closed, but you can trackback from your own site.